Top info

The cyberattack on Friday 12th of May 2017 and after – la cyberttaque du vendredi 12 mai 2017 et après – a nice demonstration of non Human Digital Rights and Responsibilities (HDRR)

 

Cyberattaque “sans précédent” dans le monde, la Suisse plutôt épargnée

Une vague de cyberattaques touche le globe 19h30 / 2 min. / samedi à 19:30
La vague mondiale de cyberattaques qui a eu lieu vendredi a touché 99 pays, selon la société de cybersécurité Avast. Des hôpitaux britanniques, le constructeur Renault ou la compagnie ferroviaire allemande sont notamment concernés.

Les autorités américaines et britanniques ont mis en garde vendredi contre une vague d’attaques informatiques simultanées “contre des milliers d’organisations et d’individus”. Elles recommandent de mettre à jour ses logiciels et ses anti-virus. Quelque 75’000 attaques se seraient produites.

“L’attaque récente est d’un niveau sans précédent et exigera une investigation internationale complexe pour identifier les coupables”, a indiqué pour sa part Europol. L’Office européen des polices dit “collaborer avec les unités de cybercriminalité des pays affectés et les partenaires industriels majeurs pour atténuer la menace et assister les victimes”.

La Suisse relativement épargnée

En Suisse, les sites névralgiques comme des hôpitaux et des banques n’ont pour l’instant pas signalé de problèmes, selon la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (MELANI). Son directeur adjoint, Max Klaus, a indiqué dans le 12h30 de la RTS que, pour le moment, seuls quelques particuliers et petites entreprises ont été touchés.

>> Le point sur l’attaque en Suisse:

Le 12h30 – Publié samedi à 12:31

http://www.ict-21.ch/com-ict/IMG/m4v/map-telejournal-13052017-IMG_1063.m4v

 

D’après la société spécialisée Kaspersky, le virus est un “rançongiciel” (“ransomware” en anglais). Il crypte les données de l’ordinateur, afin d’exiger de son propriétaire une rançon en échange d’une clé de décodage.

Faiblesse de Windows

Cette vague d’attaques informatiques suscite l’inquiétude des experts en sécurité qui pointent l’exploitation d’une faiblesse dans les systèmes Windows, divulguée dans des documents piratés de l’agence de renseignement américaine NSA.

Microsoft a publié un patch de sécurité il y a quelques mois pour réparer cette faille, mais de nombreux systèmes n’ont pas encore été mis à jour.

Hôpitaux et usines impactés

Ces attaques informatiques ont notamment visé le service public de santé britannique (NHS), bloquant les ordinateurs de 45 hôpitaux du pays et empêchant certaines opérations. Le géant des télécoms espagnol Telefonica et la compagnie ferroviaire publique allemande sont également concernés, tout comme des organisations en Australie, en Belgique, en Italie et au Mexique.

En France, le constructeur Renault s’est dit victime du virus, qui a entraîné l’arrêt de sites de production. Aux Etats-Unis, le géant de livraison de colis FedEx a reconnu avoir lui aussi été concerné. L’usine britannique de Sunderland du constructeur japonais Nissan, partenaire de Renault, a aussi été touchée.

En Russie, l’un des pays les plus touché d’après Kaspersky, la Banque centrale russe a annoncé que le système bancaire du pays avait été visé par la cyberattaque, ainsi que plusieurs ministères, et que les pirates avaient tenté de forcer les installations informatiques du réseau ferroviaire.

 

>> Les précisions de Solange Ghernaouti, experte en cybersécurité:

http://www.ict-21.ch/com-ict/IMG/m4v/Ghernaouti-telejournal-IMG_1064.m4v

….

….

 

http://www.ict-21.ch/com-ict/IMG/mov/map-dynamique-IMG_1067.mov

and it’s running all the time , even if people spoke only of last Friday …. it’s still running every day around the world

Have a look at

https://intel.malwaretech.com/pewpew.html

Un paiement en bitcoins

Des images sur les réseaux sociaux ont montré des photos d’écrans d’ordinateurs du NHS où un message demande le paiement de 300 dollars en bitcoins avec la mention: “Oups, vos dossiers ont été cryptés”.

Les autorités recommandent de ne pas payer “car cela ne garantit pas que l’accès aux données sera restauré”.

Selon le décompte samedi d’un expert, seulement “6000 dollars ont été payés” aux rançonneurs dans le monde.

here is an “old” contre-exemple
et cela continue …… 15052017
About Raymond Morel (732 Articles)
Raymond Morel is a member of the Board of Directors at SI and is President of Social-IN3, a cooperative of a researchers’ convinced of the need to address new challenges of today's Information Age, which is slowly and surely modify the entire society.

Laisser un commentaire