SB-106 Un bouquet d’articles sur la voiture volante

➢ LMD-29012017-Taxi volant sans pilote: Airbus veut faire décoller un prototype d’ici la fin de l’année ➢ Airbus espère tester un prototype de "voiture volante" avant la fin de l'année ➢ Airbus veut produire des voitures volantes dès 2021 ➢ Prototype La voiture volante est prête à décoller

image

 

image

 

Un bouquet d’articles sur la voiture volante

LMD-29012017-Taxi volant sans pilote: Airbus veut faire décoller un prototype d’ici la fin de l’année

TRANSPORTS L’appareil pourra transporter un passager unique ou des colis…

Les première images de l’engin du projet «Vahana». – Airbus Group

M.C.

·

    • Publié le 17.01.2017 à 09:11
    • Mis à jour le 17.01.2017 à 09:11

« Il y a un siècle, les transports urbains sont descendus sous le sol. Maintenant, nous avons les moyens technologiques de les faire monter dans les airs. » L’image est belle et les mots choisis pour faire rêver, mais « Vahana », le projet de taxi volant d’Airbus, c’est du solide, affirme l’avionneur européen.

>> Ce que l’on sait du « projet Vahana »

Lundi, Tom Enders, le patron de l’entreprise, a répété lors de la conférence DLD de Munich prendre « très au sérieux » le développement de son engin volant sans pilote, capable de décoller à la verticale grâce à quatre rotors orientables, pour transporter un unique passager ou des colis à travers les airs. Selon lui, un prototype de ce taxi aérien dont des images avaient été dévoilées en octobre dernier pourrait d’ailleurs « fouler le ciel » d’ici la fin de l’année, ouvrant la voie à une exploitation commerciale « dès 2021 ».

 

Décongestionner les villes

Insistant sur son attachement à ce moyen de transport qui appartient encore à la science-fiction, Tom Enders a noté que celui-ci aurait des effets extrêmement bénéfiques, permettant ainsi de décongestionner les villes et même de les réinventer du point de vue de l’urbanisme : « quand on peut voler, on n’a pas besoin de dépenser des milliards dans des routes et des ponts en béton ».

« Si l’on ignore ces développements, on perdra d’importantes parts de marché de notre secteur », a-t-il même estimé. D’autres acteurs, comme Uber, réfléchissent en effet à leurs propres solutions de transport pour quitter le sol.

Airbus espère tester un prototype de “voiture volante” avant la fin de l’année

Airbus espère bien faire la démonstration d’une voiture volante d’ici la fin de l’année 2017. Mais le constructeur européen reste discret sur ce projet, développé notamment à Toulouse. Et il n’est pas le seul à rêver à la commercialisation d’une voiture volante.

  • N. Albrand
  • Publié le 18/01/2017 à 15:22

© Airbus L’une des rares images de synthèse du projet Vahana d’Airbus

Nom de code “Vahana”. Plus qu’une voiture, c’est plutôt un petit hélicoptère monoplace et autonome, c’est-à-dire programmé pour un trajet défini comme un drone. Pas besoin de pilote. Autrement dit, ce serait une sorte de taxi volant autonome.

Objectif pour Airbus : faire voler le 1er prototype d’ici la fin de l’année, et vendre cette voiture volante à partir de 2021 ou 2022.
Chez Airbus, à Toulouse, le projet est très confidentiel et le budget secret. Quand on demande des renseignements, réponse : “Pas de communication pour l’instant… Oui à Toulouse, on travaille sur un prototype… mais il faut attendre pour en savoir plus

Tom Enders, le patron du groupe, a évoqué ce projet avant-hier avec une formule assez lyrique : “Il y a une centaine d’années, les transports urbains sont passés sous terre, allusion au métro. A présent, nous avons les moyens technologiques pour nous élever dans les airs”.

Airbus n’est pas seul sur le marché. Google ou Uber s’intéressent également de près à la voiture volante autonome. Le problème, c’est que la règlementation aéronautique est complexe et ça n’est pas sûr du tout que la voiture volante décolle d’ici 3 ou 4 ans.

 

 

Airbus veut produire des voitures volantes dès 2021

Description : <a href=http://www.journaldugeek.com/wp-content/uploads/avatars/034180f39e2629017ca14407f8717cbb-14480237671646.jpeg” width=”52″ height=”52″ style=”border: 0px; border: 0px; border: 0px; “>

Par Pierre, le 17 janvier 2017 à 17h59

Dans le futur du passé, 2017 était représenté par des villes énormes en métal avec des écrans holographiques affichés partout et surtout, surtout, des voitures volantes. Nous sommes en 2017 et aucune trace de voitures volantes. Qu’est qu’ils fichent, les ingénieurs ? Eh bien ils travaillent sur le sujet. Et Airbus compte même faire les premiers tests cette année.

Joue la comme Korben Dallas

C’est Tom Enders, président exécutif d’Airbus Group, qui a annoncé la chose lors d’une conférence en Allemagne. Son rêve ? Qu’Airbus commence à tester des premiers prototypes de voitures volantes d’ici la fin de l’année. Une division a en effet été créée l’année dernière (Urban Air Mobility) et elle travaille activement sur le projet. Le but est de créer une voiture capable d’atterrir et de décoller à la verticale, comme dans les films.

Mais contrairement à la Delorean ou au taxi de Korben Dallas, ce véhicule ne sera pas propulsé par un moteur au nom compliqué et futuriste pour faire SF, mais par des hélices accrochées à des ailes. En gros, ce sont de petits avions… ou de gros drones.

Airbus y croit

Le fait que ce soit l’un des plus grands constructeurs de l’industrie aérienne qui le promet, cela donne de l’espoir. L’objectif d’Airbus serait de lancer une production dès 2021. De premiers concept-art ont été présentés, afin de voir à quoi cela va ressembler.

Si le plan suit son cours, la chose pourrait devenir une véritable révolution, au même titre que les voitures autonomes qui arpentent déjà certaines routes. Une révolution qui pourrait bousculer nos vies et également les règles aériennes, obligeant les régulateurs à revoir leur organisation de fond en comble. Mais nous en sommes encore loin, très loin.

 

Prototype La voiture volante est prête à décoller

Un prototype avancé de voiture volante a été présenté mercredi à Vienne. L’AeroMobil 3.0 est destinée au grand public.

L’AeroMobil 3.0, un prototype de voiture volante, a été présenté le 29 octobre 2014 à Vienne. Image: Reuters

30.10.2014

Il s’agit du prototype de voiture volante le plus avancé du monde. Son nom: AeroMobil 3.0. Avec son cockpit de voiture de course et ses airs de libellule, le «Flying Roadster» peut rouler à 160 km/h et voler à 200 km/h.

Ce véhicule a été présenté mercredi 29 octobre au Pioneers festival de Vienne. Selon le Guardian, cette voiture peut être garée dans n’importe quel parking et être approvisionnée dans une station essence classique.

Moyen de transport régulier

Doté d’ailes rétractables, l’engin a toutefois besoin d’une piste de 200 mètres de long pour décoller et de 50 mètres pour atterrir. «Même les voiture volantes peuvent être coincées dans les bouchons», rapporte le quotidien britannique.

Stefan Klein, le designer en chef d’AeroMobil et Juraj Vaculik, le directeur de l’entreprise, sont convaincus qu’il ne s’agit pas seulement d’un gadget. Selon eux, il s’agit «d’une innovation qui pourrait changer le transport personnel à l’échelle mondiale».

Pour ses concepteurs, cette voiture volante pourrait devenir un moyen de déplacement régulier pour les moyennes distances. Le «Flying Roadster» pourrait notamment être particulièrement utilisé dans les pays en voie de développement où les routes sont mauvaises.

AeroMobile reste pour l’instant vague sur la commercialisation de sa voiture ailée. Les concepteurs ont encore des tests à effectuer avant d’offrir leur appareil au grand public.

La voiture volante en vidéo

(A.B/nxp)

(Créé: 30.10.2014, 12h13)

Cet été, la MX-5 gardera le haut

Pour son 28e anniversaire, Mazda bouscule les traditions et offre une version «targa» à son mythique petit cabriolet. «Le Matin Dimanche» a pu la tester à Barcelone. Premières sensations.

<script language=”javascript” src=”http://adserver.adtech.de/addyn/3.0/1625/5703497/0/170/ADTECH;loc=700;target=_blank;grp=[group]”></script> <noscript><a href=”http://ad.dc2.adtech.de/adlink/1084/3514749/0/170/AdId=12851514;BnId=4;itime=721315142;key=La%2Dvoiture%2Dvolante%2Dest%2Dprete%2Da%2Ddecoller%2Bkey2%2Bauto%2Dmoto%2Barticle;nodecode=yes;link=http://adserver.adtech.de/adlink/3.0/1625/5703497/0/170/ADTECH;loc=300;grp=[group]” target=”_blank”><img src=”http://adserver.adtech.de/adserv/3.0/1625/5703497/0/170/ADTECH;loc=300;grp=[group]” border=”0″ width=”300″ height=”250″></a></noscript>

La mythique Vespa bientôt en version électrique

La Vespa électrique présentée à Milan est prévue pour la fin 2017. Mais son prix n’a pas encore filtré.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l’étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

L’invention géniale pour se parquer facilement

William Liddiard a créé un système révolutionnaire pour se garer. Tout le secret est dans les roues.

Suppl. partenaire

Vision Le Matin

Sur notre site thématique “Vision”, retrouvez l’actualité, des nouveautés et conseils pour prendre soin de votre vue

Aeromobil 3.0, la voiture volante prête pour 2017 – ZAPPING AUTO DU 23/03/2015

  • video playing
  • La voiture volante – ZAPPING…

03/11/14

  • Voiture de société flashée :…

20/01/17

  • Un motard se retrouve sur le…

20/01/17

  • CES 2017 : a voiture autonome…

06/01/17

  • Concept-i, la voiture du future…

06/01/17

Video Smart Player invented by Digiteka

About Raymond Morel (2708 Articles)
Raymond Morel is a member of the Board of Directors at SI and is President of Social-IN3, a cooperative of a researchers’ convinced of the need to address new challenges of today's Information Age, which is slowly and surely modify the entire society.

Laisser un commentaire