Forum Engelberg 2015 : LAUDATO SI’ – Rencontre interdisciplinaire à propos de l’Ecyclique du Pape François sur la sauvegarde de la terre

image

 

image

 

image

 

image

http://www.ict-21.ch/com-ict/IMG/pdf/Forum%20Engelberg-16092015-le%20message%20de%20Laudato%20si-Mgr%20Marcelo%20Sanchez%20Sorondo-%20Loue%20sois%20tu%20mon%20Seigneur-201509171735

 

image

http://www.ict-21.ch/com-ict/IMG/pdf/Forum%20Engelberg-16092015-Denis%20Mueller-Creation%20justice%20climatique%20et%20justice%20sociale%20le%20retour%20de%20la%20question%20des%20valeurs-201509171734.pdf

 

image

http://www.ict-21.ch/com-ict/IMG/pdf/Forum%20Engelberg-16092015-entropie%20et%20anthropocentrisme%20ou%20la%20prise%20de%20conscence%20d%20un%20necessiare%20changement%20d%20etat%20d%20esprit-Jean-Claude-Landry-16092015-201509171736.pdf

Lausanne: Le Forum Engelberg scrute ‘Laudato Si’ à l’aune de la science
par Raphaël Zbinden
Lausanne, 10.09.2015 (cath.ch-apic)

“Une réflexion interdisciplinaire permettant un rapprochement entre la vision exprimée dans l’encyclique ‘Laudato Si’ du pape François et la démarche scientifique sur l’environnement”. C’est ainsi que Claude Béglé décrit à cath.ch la prochaine édition du Forum Engelberg, qui se déroulera à Lausanne le 16 septembre 2015.

Le président de la Fondation du prix du Forum Engelberg se réjouit de la participation de plusieurs personnalités chrétiennes, dont Mgr Marcelo Sanchez Sorondo, chancelier de l’Académie pontificale des sciences. Le prélat a été une des chevilles ouvrières de l’encyclique du pape sur l’écologie humaine, rendue publique en juin dernier. Il s’exprimera, au Musée olympique de Lausanne, sur la relation entre “foi et raison scientifique dans ‘Laudato Si’”.

Approches multiples sans prosélytisme

Le but fondamental est de promouvoir la science, rappelle Claude Béglé, mais ceci à travers toutes sortes d’approches différentes, et surtout en prenant en compte la dimension éthique et humaniste. Dans cette optique, la vision religieuse du monde, et en l’occurrence de l’environnement, sera à l’honneur au Forum Engelberg. Cette édition du Forum aura un aspect interconfessionnel, puisque le théologien et éthicien protestant Denis Müller s’exprimera sur le thème “Création, justice climatique et justice sociale”. L’événement évite dans le même temps tout dogmatisme ou prosélytisme et est ouvert à toutes les formes de pensées, qu’elles soient religieuses, laïques ou athées. Déclinant également une approche politique, José Manuel Barroso, ancien président de la Commission européenne et ancien Premier ministre du Portugal présentera sa vision du rapport entre “science et culture au cœur de la construction européenne”.

Marier le subjectif à l’objectif

Claude Béglé insiste sur l’aspect multithématique et ouvert du Forum. Lui-même est issu du milieu économique, et le panel de personnalités qui participent à la démarche est très diversifié. Provenant principalement des domaines scientifiques et religieux, les organisateurs sont tous empreints d’une vision humaniste, assure Claude Béglé. “Le Forum Engelberg est en fait un outil pour rechercher l’intersection entre l’aspect rigoureux de la démarche scientifique et le côté plus englobant de l’humanisme”, explique-t-il. Le chef d’entreprise vaudois rappelle qu’un des objectifs du Forum est de confronter les approches subjectives et objectives de la réalité du monde, avec la ferme conviction qu’elles se recouperont un jour.

Encadré 1

Le Forum Engelberg

Officiellement le “FORUM ENGELBERG Science-Technologie-Economie-Valeurs”, le Forum Engelberg est une organisation indépendante, issue de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), basée à Genève. Le Forum tire son nom de sa première édition, qui s’est déroulée en 1989 dans l’abbaye d’Engelberg, dans le canton d’Obwald. L’organisation indique que son objectif est de “faire le point sur les enjeux de l’évolution de nos sociétés”. Deux fondations sont issues de ses travaux de réflexions, conduits en alternant les conférences et les journées interdisciplinaires, en Suisse, en Europe et en Asie. L’une décerne des prix scientifiques auxquels sont liées des bourses de doctorants et l’autre pour la Gouvernance des risques.

Encadré 2

Claude Béglé

Claude Béglé, né le 4 décembre 1949, est originaire de Morges dans le canton de Vaud. Il a débuté sa carrière en travaillant pour le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) puis pour le Comité international de la Croix-Rouge. Il a travaillé ensuite pour Nestlé dans 14 pays différents, puis pour Philip Morris comme directeur général en Pologne. En 1997, il devient vice-président de TNT NV puis, deux ans plus tard, est nommé directeur de GeoPost avant de rejoindre la Deutsche Post en 2007.

Le 25 juin 2008, il est nommé par le Conseil fédéral président du conseil d’administration de La Poste Suisse. A partir de 2010, il est chargé par le Conseil d’Etat du canton de Genève de concevoir sa stratégie Cleantech d’utilisation d’énergies durables. C’est dans ce cadre qu’il est amené à intervenir au Forum Engelberg, dans lequel il prendra par la suite une part active. Il fonde par la suite la société Symbioswiss, dont l’objectif est en particulier de contribuer à l’amélioration du développement économique, environnemental et social de la planète.

Sur le plan politique, Claude Béglé est co-président du PDC-Vaud. Il est président de la Fondation du Prix du Forum Engelberg depuis trois ans.

Remarque personnelle : pour sauver la Terre il n’y a pas que l’environnement i.e. démographie, chaos informationnelle, etc …. mais chaque chose se fait dans son temps et c’est là que le bas blesse : les échelles de temps ne sont pas les mêmes et il faudrait un peu de sagesse pour fixer des priorités et être efficace donc lucide. . . .

About Raymond Morel (2490 Articles)
Raymond Morel is a member of the Board of Directors at SI and is President of Social-IN3, a cooperative of a researchers’ convinced of the need to address new challenges of today's Information Age, which is slowly and surely modify the entire society.

Laisser un commentaire